Warning: Use of undefined constant wp_cumulus_widget - assumed 'wp_cumulus_widget' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/45/d381342441/htdocs/wp-content/plugins/wp-cumulus/wp-cumulus.php on line 375
Sortir à Paris – Page 14 – Poleen, tout simplement

Catégorie : Sortir à Paris

Madame Grès au Musée Bourdelle

Petit article bref aujourd’hui pour vous parler d’une charmante petite exposition vue hier au Musée Bourdelle « Madame Grès, La couture à l’oeuvre ».

Le Musée Galliera inaugure ici sa programmation hors les murs avec la première rétrospective parisienne consacrée à Madame Grès.

Au coeur du musée et au milieu des sculptures et pièces de la collections permanentes, quelques quatre-vingts cinq tenues et accessoires, cinquante photographies et une centaine de croquis nous sont présentés, retraçant la carrière et le travail de cette femme d’exception.

« Robes asymétriques, drapées à l’antique comme moulées sur le corps, robes en volume lorsqu’elle travaille la faille ou le taffetas : ses exigences de création la différencient de ses contemporains. » (Site de l’exposition).

20110407-065846.jpg

20110407-065923.jpg

20110407-065941.jpg

20110407-065959.jpg

20110407-070956.jpg

20110407-065713.jpg

20110407-065731.jpg

20110407-065745.jpg

20110407-070034.jpg

20110407-070141.jpg

20110407-070203.jpg

20110407-070835.jpg

20110407-070858.jpg

20110407-070918.jpg

Une exposition très courte mais que je vous recommande assurément ! Ne serait-ce que pour se prélasser dans les jardins du musée !

Infos Pratiques :
Musée Bourdelle
18, rue Antoine Bourdelle 75015 Paris – M° Montparnasse-Bienvenue ou Falguière
Du 25 mars au 24 juillet 2011
Ouvert du mardi au dimanche de 10 à 18h
Tarifs : 7€ (plein) / 5€ (réduit) / 3,50€ (demi-tarif valable pour les moins de 27 ans)

Rendez-vous sur Hellocoton !

« My Fair Lady » au Théâtre du Châtelet

Quoi de mieux en ce jour de fête que de vous parler d’un spectacle magique et enchanteur, « My Fair Lady », que j’ai vu en début de mois en excellente compagne ?

Après l’éblouissement des « Misérables » et la semi-déception de « Show Boat », j’étais plus qu’impatiente de retourner au Théâtre du Châtelet retrouver ma chère Eliza Doolittle.

L’histoire : Comment transformer une simple vendeuse de fleurs en lady? En lui faisant perdre son accent populaire! Tel est le pari du professeur Higgins. Et comment tirer d’une pièce de George Bernard Shaw sans déclaration d’amour, ni scène dansée, un musical à succès? Cet autre pari était fou, son plébiscite le fut plus encore.
Créé en 1956 puis porté à l’écran en 1964 par George Cukor avec la délicieuse Audrey Hepburn dans le rôle d’Eliza, My Fair Lady est devenu le musical le plus aimé au monde. (Source : Théâtre du Châtelet)

My Fair Lady est créé en 1956 et provoque une réponse du public en forme de raz-de-marée: 2717 représentations constituent le record de l’époque. Bientôt l’on joue My Fair Lady à Londres le temps de 2281 représentations puis ailleurs en Europe, d’autant que le film réalisé par George Cukor en 1964 (avec Audrey Hepburn) ne fait que décupler la popularité de l’ouvrage.

Plus de 3h d’enchantement, rien de moins !

Une troupe parfaite, bien rodée, des chorégraphies calées au millimètre, bien que ce soit le soir de la première, mais également des acteurs impressionnants de présence et de talent.

Sarah Gabriel campe une Eliza douce mais effrontée, prête à tout pour s’élever dans la société londonienne et quitter sa misère. Son interprétation est très juste et bluffante, changeant d’accent comme de chemise. Cette demoiselle possède une très belle voix, cela ne gâche rien !
Mais je n’oublie pas les autres acteurs, Alex Jennings qui joue un Henry Higgins qu’on aime détester, mais aussi Nicholas Le Prevost en Colonel Pickering et surtout Donald Maxwell qui campe le père d’Eliza, Alfie Doolittle !

La scène, les décors et les costumes sont à tomber, très élégants et très bien faits. La mise en scène est très intelligente, discrète mais qui parvient tout à fait à positionner les acteurs dans le temps et l’histoire.

Bien évidemment, je ne peux pas parler de « My Fair Lady » sans mentionner toutes ses chansons plus entêtantes (dans le bon sens bien sûr) les unes que les autres et je mets quiconque au défi de ne pas avoir une ou plusieurs mélodies en tête pendant quelques jours ! « I could have danced all night », « Just you wait », « With a little bit of luck », « Wouldn’t it be lovely ? » ou encore « On the street where you live sont tant de mélodies que je fredonne régulièrement, sans m’en rendre compte !

Il ne faut pas oublier l’orchestre qui tient une part importante dans la comédie musicale et qui met parfaitement en valeur les mélodies et voix.

En bref, je suis plus qu’emballée, j’ai retrouvé la magie du film, l’alchimie entre les personnages, les mélodies tant aimées et un public plus que réceptif !

Je vous conseille, non, je vous exige d’aller voir cette comédie musicale ! Pour les chanceux, Papa Noël aura apporté des billets dans sa hotte, pour les autres, courrez réserver vos places !

My Fair Lady
de Loewe & Lerner
Théâtre du Châtelet – Métro Châtelet
01 40 28 28 40
Jusqu’au 2 janvier 2011
De 20 à 111,50 €

Bon réveillon de Noël mes petits Jésus, mangez-bien, profitez de votre famille et de vos proches, soyez comblés et revenez vite tout me raconter !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nuit Slave de Kusmi Tea – 3ème édition au Raspoutine

Plus de 10 jours après, il serait temps que je vous parle de la troisième et dernière Nuit Slave de Kusmi Tea Chez Raspoutine, splendide cabaret russe situé à quelques encablures des Champs Elysées.

Changement total de décor après la deuxième soirée organisée au Cirque Romanès cet été, le cabaret Chez Raspoutine nous plonge dans une ambiance feutrée, mystérieuse et exotique, dans des salles toutes de rouge et de velours vêtues.

En cette fin d’année, le nouveau thé de la marque Label Impérial était à l’honneur. Mélange de thé vert Sencha, orange, cannelle, réglisse et baies d’argousier, ce thé rejoint la famille Kusmi Tea après avoir été créé en exclusivité pour Khiel’s.

Malheureusement, je n’ai pu y rester qu’une petite demie-heure, mais j’en ai profité pour prendre quelques photos, goûter à quelques canapés et autres zakouskis russes mais surtout boire un délicieux verre du Kusmiskaïa, le cocktail chaud que j’avais eu l’occasion de découvrir à L’Atelier des Chefs. Deux autres cocktails étaient présentés, le Iced Tea Impérial ainsi que le Kusmi Fizz dont je vous donne immédiatement les recettes !

  • Iced Tea Impérial (cocktail glacé sans alcool) :

Couper une orange en 12 quartiers, retirer la partie blanche. Faire la même chose avec un citron vert.
Les mettre dans une carafe d’1L et ajouter 6 cuillères à café de sucre glace. Ecraser le tout au pilon dans la carafe.
Verser 70cl de thé Label Impérial infusé et refroidi. Mélanger, ajouter des glaçons, servir.

  • Kusmi Fizz (cocktail glacé pétillant) :

Laisser reposer pendant 7 jours 7 cuillères de thé Label Impérial dans 70cl de sucre liquide afin d’obtenir un sirop de thé.
Passer au shaker 4cl de vodka Russian Standard Platinium, 3cl de sirop de thé Label Impérial, 1cl de jus de citron, 5cl de jus de raisin blanc, 1 twist d’orange.
Verser le tout dans un verre et compléter avec de l’eau pétillante. Ajouter un twist d’orange et servir.

Info inédite pour les parisiens : Le thé MAGIC CIRCUS est en exclusivité au BHV jusqu’au 31 décembre !
Le thé de Noël de Kusmi Tea, déguisé pour l’occasion aux couleurs du cirque, est un mélange gourmand de thés noirs de Chine, orange, amande, épices et pétales de rose. (Vendu en vrac à 17,90€ les 250g).

Et bien sûr, un grand grand merci à Kusmi Tea, à Ségolène, à Caroline, à Stéphane aussi, aux partenaires et tous les autres que j’oublie pour cette belle année sous le signe de la Russie ! (Et bien sûr, je souhaite pour 2011 la paix dans le monde …)

A demain mes agneaux !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...